Le secret professionnel : nécessité d’une réflexion dans le contexte actuel

Le 29 novembre dernier, la section Assistant social – poussée par deux lois successives qui modifiaient les valeurs fondamentales de leur action – organisait une matinée d’étude sur le secret professionnel. Plus de 200 personnes (professionnels et étudiants) ont participé à cette matinée.

Le Comité de Vigilance en Travail Social a répondu présent pour animer et modérer cet évènement.

Cette journée a pu être organisée grâce à la collaboration entre les professeurs de déontologie (Véronique Richard et Patrice Marchal), tous nos professeurs de pratique professionnelle et les étudiants. Ce projet a entraîné une belle dynamique de groupe entre tous les acteurs concernés.  

Les étudiants des blocs 1 et 2 ont travaillé sur un projet d’autocollants qu’ils ont collés sur une bâche où étaient dessinées des silhouettes symbolisant des représentants de la société civile.

« L’homme à terre »

Symbolique : idée de s’arrêter et montrer son désaccord vis à vis de ces différentes réformes du secret professionnel. L’homme à terre montre notre volonté de manifester et de conscientiser l’opinion publique sur le risque de toucher à l’essence même de notre métier, de nos valeurs, de la relation avec nos usagers. L’homme à terre, c’est aussi l’homme qui se sent atteint dans sa personnalité, dans le fondement même de l’humanité à savoir sa liberté. L’homme à terre, c’est le support choisi par nos étudiants pour y apposer leur autocollant afin de réfléchir, d’interpeller, de se questionner sur leur futur métier.

Interventions

Aude Meulemeester (Assistante sociale à la Ligue des Droits de l’Homme et membre du Comité de Vigilance en Travail Social) nous a rappelé le cadre juridique du secret professionnel : état des lieux et principaux enjeux de cette nouvelle législation.

Jean-Michel Longneaux, Professeur à l’Université de Namur, rédacteur en chef de la Revue Ethica Clinica, nous a apporté un éclairage éthique et déontologique quant à nos pratiques professionnelles. De par ses nombreuses illustrations, il a su capter l’auditoire.

Nicolas Schiltz, Assistant social et responsable du personnel au CPAS d’Aubange, nous a amené une réflexion quant à sa pratique : quel est l’impact de la réforme sur le travail de l’AS en CPAS ?

Au vu du succès rencontré, la section AS Arlon va sans doute organiser une suite à cette matinée d’étude.

Les Terminologies professionnelles de la gastronomie et de l’œnologie. Entre Sens et Expériences

Docteur en Sciences du Langage et professeur  au sein de la catégorie Pédagogique, Isabelle Doneux-Daussaint a participé à un Colloque international, intitulé « Les Terminologies professionnelles de la gastronomie et de l’œnologie. Entre Sens et Expériences », qui a eu lieu à Reims ces 21 et 22 septembre 2017. Elle nous livre son témoignage :

Affiche du colloque sur les Terminologies gastronomiques et oenologiquesCe colloque réunissait une belle brochette de linguistes venus du monde entier ainsi que des acteurs du monde professionnel lié à l’alimentation et à l’œnologie,  domaines où les retombées des recherches en lexicologie ont un impact important.

Chaque journée du colloque s’ouvrait par une conférence plénière, l’une par Loïc Depecker, éminent linguiste de la Sorbonne et l’autre par Joël Candau, anthropologue  de L’université de Nice Sophia Antipollis.

Pour ma part, j’ai proposé une communication s’intitulant Duras, là où  nourriture et  boisson se font « être » ou « non être », qui a reçu de bons échos. Certaines communications m’ont beaucoup marquée, comme celle faite par deux Chinoises, Jia Peng et Wine Trotter, qui montrait la correspondance entre la terminologie utilisée pour le thé et celle utilisée pour le vin.

Celle donnée par trois Géorgiennes m'a fait également découvrir qu’il existait un vin orange et que la Géorgie était une terre ancestrale du vin, sans compter l’existence d’une épopée géorgienne : Le chevalier à la peau de panthère, devenu plus tard Le chevalier à la peau de Tigre.

Lire la suite : Les Terminologies professionnelles de la gastronomie et de l’œnologie. Entre Sens et Expériences

Toute la magie de Noël dans une boîte !

Pour que Noël soit une fête pour tous, les étudiants de la Haute école Robert Schuman (HERS) organisent une collecte de vivres qu’ils distribueront aux associations locales.

Affiche de l'action Xmas Box de la HERSLes marchés de Noël s’installent un peu partout, les décorations lumineuses ornent nos villes et les repas de fêtes sont au cœur de chaque magasin. Aucun doute, les fêtes de fin d’année arrivent à grands pas !

Pour la plupart d’entre nous, cette période est synonyme de joie, de retrouvailles, de chaleur et de présents. Mais pas pour tout le monde. Pour les personnes démunies, cette période peut s’avérer un moment très difficile à passer.

Dans le monde entier, des personnes se mobilisent pour permettre à tous de passer des fêtes agréables. Dans le monde entier… et à la Haute École Robert Schuman aussi.

Sensibles aux injustices et à la situation des plus démunis, nos étudiants ont décidé de mettre en place une récolte de dons à destination des associations locales. Un bel élan de solidarité qui permettra à ceux et celles qui n’ont plus rien de passer le plus chaleureux des Noëls.

Pour y arriver, les étudiants ont besoin de vous.

Lire la suite : Toute la magie de Noël dans une boîte !

Prochains évènements

Service Social

En cas de besoin, le Service Social est à votre écoute. Nous répondons à vos questions et offrons une aide financière pour faire face au coût de vos études.

Plus d'informations...

Relations Internationales

Notre établissement participe à ERASMUS+, le nouveau programme de mobilité de l'UE. Vous souhaitez en savoir plus, découvrir toutes les possibilités de mobilité ? 

Découvrez notre Service des Relations Internationales...

Nous contacter

Gestion du personnel
Rue Fontaine aux Mûres, 13B
B-6800 Libramont
Téléphone : +32(0)61/23.01.20
Fax : +32(0)61/23.01.29