La Haute École Paramédical Actualités Fibromyalgie : l'étude qui fait froid dans le dos !

Fibromyalgie : l'étude qui fait froid dans le dos !

Bien que la fibromyalgie touche de 2 à 4 % d'adultes dans le monde, la communauté scientifique n'avait pas encore trouvé d'option thérapeutique valable. Jusqu'à il y a peu, car une étude menée par une étudiante de la Haute École Robert Schuman vient de confirmer les espoirs placés dans la cryothérapie corps entier.

Longtemps considérée comme un mal psychosomatique par le corps médical, la fibromyalgie a depuis quelques années fait l'objet de nombreuses études scientifiques, et on commence à pouvoir en expliquer les mécanismes.

On sait par exemple que ce syndrome, qui se traduit par des douleurs intenses et persistantes, résulte d'un dysfonctionnement du système nerveux central, un dysfonctionnement dû à des déséquilibres neurochimiques dans le cerveau.

Ce qui marque le plus avec ce syndrome, c'est le nombre et l'intensité des symptômes : des troubles du sommeil, une fatigue sévère et des raideurs diffuses dans tout le corps. Beaucoup doivent composer avec des problèmes digestifs et des désordres urinaires. À cela, il faut ajouter l'hypotension, les maux de tête, la dépression et l'anxiété, qui achèvent de peindre le quotidien des patients fibromyalgiques. On s'en doute, ces symptômes ont un effet dévastateur sur la qualité de vie des personnes touchées.

Retrouvez ici le reportage réalisé par France 3 sur l'étude de Mathilde Vitenet :

Mathilde Vitenet - Reportage de France 3

Vers une thérapie efficace ?

Il existe une variété de traitements pour la fibromyalgie. Parmi ceux-ci, la cryothérapie 'corps entier' suscite un intérêt particulier au sein de la communauté scientifique. Utilisée dans la préparation physique des athlètes, la cryothérapie est également connue pour soulager la douleur et les symptômes inflammatoires chez les patients atteints de troubles rhumatismaux, entre autres.

De récentes études scientifiques ont montré par ailleurs l'intérêt de cette approche thérapeutique combinée à des exercices physiques. Mais les relations de cause à effet n'étaient pas encore établies.

Une étude vient tout bouleverser

C'est désormais chose faite, avec une étude publiée par une jeune kinésithérapeute. Diplômée en juin 2017 de la Haute École Robert Schuman en Province de Luxembourg, Mathilde Vitenet a consacré son travail de fin d'études à l'étude des effets de la cryothérapie 'corps entier' sur les patients fibromyalgiques1.

Son travail de recherche a pris la forme de deux études cliniques, menées avec une équipe d'experts issus de l'Université de Reims Champagne-Ardenne, de la Haute École Robert Schuman en Belgique et du Pôle de Cryothérapie de Reims. La première étude a porté sur les effets sur la qualité de vie, tandis que la seconde a porté sur les effets sur la douleur et sur la mobilité fonctionnelle.

Un lien de cause à effet ?

L'objectif de la première étude était de voir si l'usage de la cryothérapie pouvait à elle seule améliorer la santé des patients fibromyalgiques et leur qualité de vie.

24 patients fibromyalgiques diagnostiqués ont été répartis au hasard en deux groupes. Dans le groupe témoin, les patients ont bénéficié de 10 séances de cryothérapie 'corps entier' en plus des soins habituels, sur une période de 8 jours. Les patients du groupe de contrôle n'ont quant à eux bénéficié que des soins habituels. Mathilde Vitenet et son équipe ont évalué la qualité de vie perçue par les patients avant les séances de traitement et un mois après, selon des critères établis dans d’autres études cliniques.

Des résultats prometteurs

Comparés aux patients du groupe de contrôle, les patients qui ont bénéficié de séances de cryothérapie ont vu leur qualité de vie s'améliorer significativement. Les principales améliorations enregistrées sont une nette diminution de la douleur ressentie et une meilleure qualité du sommeil.

Les résultats de cette étude sont une excellente nouvelle pour les personnes fibromyalgiques, car le nombre de personnes qui souffrent de ce syndrome ne cesse d'augmenter.

La cryothérapie ouvre de nouvelles perspectives dans le traitement de la fibromyalgie, et la bonne nouvelle, c’est que les patients ne devront pas attendre avant d’en bénéficier.

Un travail qui suscite un enthousiasme international

Le travail de Mathilde Vitenet connaît un succès amplement mérité, puisque la première de ses deux études vient d'être publiée en novembre par la revue Complementary Therapies in Medicine.

Mathilde est également sélectionnée pour présenter son travail lors du prochain Congrès International Francophone des Étudiants en Physiothérapie et en Kinésithérapie. Celui-ci aura lieu à Rouen, du 23 au 25 février 2018.

Mathilde ne sera d’ailleurs pas la seule à défendre ses études cliniques. D’autres travaux issus d’étudiants de la Haute École Robert Schuman ont été sélectionnés, et les enseignants qui ont entouré Mathilde lors de son travail présenteront les résultats de ces études lors du congrès.

***

La thérapie qui jette un froid

La cryothérapie 'corps entier' est simple. On place le patient dans une chambre à -110° durant 3 minutes. Pour éviter de finir en glaçon, le patient porte un maillot de bain, un masque, des chaussettes en coton et des pantoufles. Des gants, des protections pour les oreilles et des sabots complètent son équipement de fortune.

La cryothérapie crée un stress thermique et provoque une vasoconstriction des vaisseaux sanguins. Celle-ci diminue la température de la peau et ralentit la conduction nerveuse, ce qui produit un effet analgésique. La cryothérapie est aussi connue pour réduire le taux de cortisol, une hormone produite en cas de stress. Cette hormone module la perception de la douleur et l’humeur générale.

Mathilde VitenetMathilde Vitenet

Étudiante française à la Haute école Robert Schuman en Province de Luxembourg, Mathilde a obtenu son diplôme de master en kinésithérapie en juin 2017.

1 Son travail porte sur « L’intérêt de la Cryothérapie Corps Entier (CCE) chez des patients fibromyalgiques : effets sur la douleur, la mobilité fonctionnelle et l’influence sur la santé et qualité de vie ».

Elle est depuis retournée à Reims, sa ville natale, où elle exerce comme masseur-kinésithérapeute : à mi-temps à l'Hôpital Sébastopol du C.H.U. de Reims ainsi qu'à mi-temps en cabinet libéral.

Bastien Bouchet, gérant du Pôle de Cryothérapie RémoisLe Pôle de Cryothérapie Rémois – Cryo Sport Consulting

Dirigé par Bastien Bouchet, le Pôle de Cryothérapie Rémois est un centre de Cryothérapie Corps Entier situé à Bezannes dans l’agglomération Rémoise. Doté de la dernière technologie en matière de Cryothérapie (énergie électrique), le Pôle de Cryothérapie Rémois est dédié à la prise en charge et l’accompagnement thérapeutique.

Prochains évènements

Nous contacter

Rue de la Cité, 64
B-6800 Libramont
Téléphone : +32(0)61/22.29.91
Fax : +32(0)61/22.58.40
Email : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.