La météo dans la peau

Maître-Assistant en géographie à la Haute École Robert Schuman, Jean-François Offergeld est un passionné de météo. Une passion qu'il partage avec ses étudiants. L'occasion pour la RTBF de consacrer une séquence de son émission Quel temps !  aux stations météorologiques.

Dans son émission spéciale Printemps des Sciences, Olivier Thomas le souligne, "les données du temps qu'il fait sont scrutées en permanence à travers le monde par des stations météo. On trouve bien entendu les réseaux officiels d'observation. Mais à côté, il y a des réseaux de stations de passionnés de la météo. Il y a ainsi plus de nonante stations qui font des relevés météo à travers le pays pour la communauté qu'est Météo Belgique."

L'équipe de l'émission Quel temps ! est allée à la rencontre de Jean-François, le plus méridional des membres de cette communauté, à Torgny, dernier village de Gaume avant la France.

Jean-Frnaçois Offergeld - Les stations météo - mars 2018Un reportage de Philippe Courteille, Guillaume Dujardin et Olivier Thomas, journalistes à la RTBF.
Jean-François apparaît dans la deuxième séquence.

Un printemps sous la neige

"En ce matin de la fin mars, la neige tombe sur Torgny, l'un des plus beaux villages de Wallonie. Comme chaque matin, Jean-François dit bonjour à sa petite famille avant de jeter un coup d'oeil aux données météo du jour. Ces données lui servent tout d'abord à des fins personnelles, car il doit veiller à la température de sa maison construite en bois. Ainsi, s'il fait soleil durant la journée, sa maison gardera sa chaleur. Mais s'il fait sombre, Jean-François doit remettre du bois dans son poêle, car sinon, il fera trop froid quand la famille rentrera le soir. 

Mais Jean-François ne se contente pas seulement des relevés de température. C'est un passionné de météo qui possède sa propre station dans son jardin. Une seconde station affine ces relevés. Elle est située à la Haute École Robert Schuman de Virton, où Jean-François enseigne. C'est là qu'il forme de futurs enseignants en sciences humaines."

Leur cursus comprend entre autres des cours d'histoire, de sciences sociales, mais aussi et surtout la géographie. Et au cours de géographie, on aborde... la météo !

Une passion contagieuse pour les sciences

Comme le précise Jean-François, "ici, on ne forme pas des prévisionnistes. Il s'agit juste d'observer quelles sont les conditions météo actuelles et de voir quelles sont les implications sur le taux d'humidité et la température."

Du côté des étudiants, on s'est vite pris au jeu. À travers ces deux stations de mesure, Jean-François donne l'envie à ces futurs enseignants de maîtriser la météo. À leur tour, ils pourront faire comprendre à leurs élèves combien la météo est fascinante, et fait partie de nos vies.

Jean-François Offergeld est un exemple qui montre à quel point les sciences sont passionnantes. En cette période du Printemps des Sciences, on vous donne un super tuyau : les étudiants qui s'orientent vers des études scientifiques se préparent un avenir radieux. Pour en avoir le cœur net, consultez la liste des métiers en pénurie du Forem.

Prochains évènements

Nous contacter

Plateau de Mageroux
B-6760 Virton
Téléphone : +32 (0)63 57 82 53
Fax : +32 (0)63 57 02 65
Email : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.