Les étudiants de Libramont prêts à relever un nouveau défi

Du 11 au 18 mai 2019, des étudiants en kinésithérapie de la Haute École Robert Schuman (HERS) accompagneront douze malvoyants pour un stage inédit de randonnée dans le massif du Mont-Blanc.

Dans le cadre de leur Master en kinésithérapie à la Haute École Robert Schuman, douze étudiants se sont lancé le projet fou d’accompagner et d’encadrer douze personnes déficientes visuelles lors d’un stage d’escalade au Mont-Blanc.

Ce challenge, les étudiants et les professeurs de la HERS l’ont déjà relevé avec brio l’an dernier. Pour l’occasion, ils ont remporté le Godefroid du Public en novembre 2018. Vu le succès obtenu lors de la première édition, les professeures en charge du projet, le Dr Marie - Christine Archambeau et Vanessa Leblanc ont décidé de renouveler l’expérience.

Améliorer la condition physique, l’équilibre et la confiance en soi

L’objectif de cette organisation est double. Il s’agit tout d’abord de faire vivre aux personnes malvoyantes une expérience extraordinaire puisqu’elles n’ont pas – ou rarement – l’occasion de faire du sport. En Province de Luxembourg, il n’existe pas ou peu de clubs de sport adaptés aux personnes déficientes visuelles, et si ces personnes n’ont pas d’encadrement, il est très difficile pour elles de pouvoir pratiquer un sport.

Des études scientifiques ont pourtant prouvé que la pratique de la randonnée et de l’escalade a une incidence sur l’amélioration de leur condition physique et de leur équilibre. Les personnes malvoyantes qui ont participé au stage l’an dernier s’accordent toutes pour dire que ce stage leur a réellement changé la vie. Après une telle expérience, ils affirment tous avoir gagné en confiance et un accroissement de l’estime d'eux-mêmes.

Une meilleure formation

Ensuite, c’est également l’occasion pour les étudiants de découvrir autrement le handicap, en vivant au quotidien, durant sept jours avec des personnes atteintes de déficience visuelle. Une réelle opportunité pour eux et une plus-value quant à leur formation.

Partage et dépassement de soi : les deux maîtres mots de ce projet

Afin de pouvoir relever ce défi, les étudiants et les professeurs de la HERS ont établi une série d’entrainements à destination des personnes malvoyantes : plusieurs fois par semaine, ils ont accompagné les personnes malvoyantes, formant des binômes, pour la réalisation d’entrainements, de plus en plus complexes.

Le début a été ardu. Tant les étudiants que les personnes accompagnées avaient des appréhensions. Il fallait, pour chaque binôme, apprendre à se connaître et à se faire confiance avant de pouvoir effectivement entrer dans l’entrainement. Une fois cette confiance atteinte, ils ont pu s’adonner au plaisir du sport, non sans quelques difficultés. Imaginez... Pour la plupart des personnes, le sport ne faisait plus partie de leur vie depuis des années. Les premiers moments furent donc plus comparables à un supplice, mais au fil des jours, ce supplice s’est vite transformé pour devenir de véritables moments de joie, que tous attendaient avec impatience. Un réel dépassement de soi, qui, nous l’espérons, permettra à cette équipe d’atteindre l’objectif final : escalader le Mont-Blanc.

Photo de l'équipe du projet Mont-Blanc de 2018

Une organisation parfois complexe

Le financement d’un tel stage n’est pas toujours aisé, surtout sur le plan financé. Afin de ne pas faire payer de sommes astronomiques aux étudiants et aux personnes malvoyantes, les étudiants ont, en plus des dons reçus, mis en place diverses activités pour récolter des fonds : marché de Noël, souper raclette, vente de bics, etc.

La dernière activité au profit du stage du Massif du Mont-Blanc a eu lieu ce mercredi 1er mai : il s’agit de la troisième édition de la Libr’allure qui a eu lieu à Libramont. Tous les bénéfices récoltés lors de cette manifestation serviront à financer ce stage, alors merci d'être venus nombreux pour soutenir ce merveilleux projet !

Manon Rolin

logo enseignement

Tous droits réservés © Haute École Robert Schuman

logo pall

Recherche