Le Danemark, deuxième pays le plus heureux en 2019

Étudiante en Bac 3 Assistante de direction, Élisabeth Raymackers a effectué un stage de 15 semaines au Danemark. Elle nous livre son témoignage.

Mon Erasmus+ au Danemark

Photo d'Élisabeth Raymackers, étudiante en Bachelier Assistante de direction à la HERS avec un drapeau du DanemarkPour mon stage de 15 semaines, j'ai décidé de me rendre au Danemark dans une entreprise appelée Levinsen. Celle-ci récolte, prépare, teste et vend des semences forestières dans le monde entier, et ce principalement en Europe et en Amérique du Nord.

Je logeais dans la famille de mon patron. Sa maison était située à seulement 3 minutes à pied des bureaux de la société et à 20 minutes en voiture de la ville de Copenhague.

Le Danemark est un des 4 pays scandinaves situés au nord de l'Europe. Le Danemark comprend l'île de Bornholm, dans la mer Baltique, ainsi que les territoires du Groenland et des îles Féroé. Toutefois, le Groenland et les îles Féroé possèdent leur propre autonomie. La plus grande et la plus peuplée des îles est l’ile de Seeland, où est localisée la capitale, Copenhague.

 

Mon travail

Carte de l'Europe, où le Danemark et Élisabeth sont localisésLa société Levinsen est une petite entreprise comptant 4 employés permanents plus des stagiaires et bien sûr, mon patron.

J’ai eu la chance de travailler au sein d’une entreprise où régnait une ambiance familiale et bénéficiant de clients internationaux.

Tous les employés de la société prenaient le petit-déjeuner ensemble à 9h, le lunch à midi et un quatre-heure avant la fin de la journée. L’ambiance de travail était vraiment agréable : j’avais des collègues super, les repas étaient payés par l’entreprise et les gâteaux étaient souvent préparés par Peter, un ancien chef de cuisine.

Photo de dessert danois : un muffin au chocolatPhoto d'un morceau de tarte à la crème et aux fruits danoisPhoto de pralines danoisesPhoto de desserts danoisPhoto d'un gâteau artisanal danois

Voici mon bureau, avec le coucher de soleil que je pouvais apercevoir tous les soirs.

Photo du bureau de travail d'Élisabeth au DanemarkPhoto d'un coucher de soleil vu du bureau d'ÉlisabethPhoto du Bundesverband

Mon travail sur place consistait principalement à traduire le site-web de l'entreprise, en anglais, allemand et français. De plus, j’ai pu accompagner mon patron pour un voyage d’affaires d'une semaine en Norvège et à Hambourg pour des réunions avec la Bundesverband des producteurs de sapins et de graines. C’est d’ailleurs grâce à ces rencontres que j'ai eu l'occasion de parler allemand et anglais avec des clients et/ou avec des connaissances de l'entreprise.

Une chose est sûre après la Norvège, je ne me plaindrai plus de la neige en Belgique !

Photo des montagnes de Norvège

Le Danemark est le pays le plus heureux du monde. Les gens sont très ouverts d'esprit. La plupart des entreprises au Danemark ne s’occupent pas des heures de travail. Si vous faites votre travail, vous ne serez pas congédié car vous l’avez quitté plus tôt ou êtes arrivé tard le matin.

Mes visites

J'ai eu l'occasion de voyager beaucoup pendant mes week-ends. J'ai visité Copenhague, la capitale. Vous pouvez voir beaucoup de magasins sur Hans Christian Andersen ; un conteur célèbre qui a écrit des histoires telles que la petite sirène, le vilain petit canard, Poucette et bien d’autres.

À Copenhague, j’ai pu visiter :

  • Nyhavn, le vieux port de Copenhague, avec ses magnifiques couleurs
  • Christiana, une ville libre au centre de Copenhague, où vous pouvez voir des gens qui vendent de la marijuana comme à Amsterdam
  • Les jardins de Tivoli sont le 2e plus ancien parc d'attractions au monde. Il a ouvert ses portes le 15 août 1843 (photo en entête)

Photo d'un bâtiment à CopenhaguePhoto du port de CopenhaghePhoto du vieux port de Copenhague

J’ai également pu visiter de nombreuses places dans le Seeland, notamment :

  • Liseleij, une des nombreuses plages danoises. Eh oui, ils ont aussi des plages au Danemark ! Il fait juste un tout petit peu frais pour s’y baigner
  • Bakken, le plus ancien parc d’attraction entouré de Dyrehaven, qui signifie «le paradis des animaux»: il est possible d’y rencontrer des biches/cerfs/chevreuils en liberté
  • Amalienborg, la résidence de la famille royale
  • Fredensborg, la résidence d'été de la reine, avec une magnifique serre de plantes exotiques
  • Château de Kronborg à Helsingor, il servait à protéger l’accès à la mer Baltique

Photo d'Élisabeth sur une plage danoise, accompagnée d'un chien super photogénique (Il tire la langue !)Photo de l'entrée du plus ancien parc d'attraction de DyrehavenPhoto du Château de Kronborg à Helsingor - Mer Baltique

Pour me rendre dans le Judland, j’ai dû traverser un pont de 23 km sur la mer Baltique pour aller voir Legoland, un parc d’attractions. Saviez-vous que les Legos viennent du Danemark ? Le premier Legoland a été créé à Billund, où les premiers legos ont été fabriqués. On peut y trouver un aquarium et des pingouins !

J’ai également pu visiter le « Jelling », c’est un site archéologique de Vikings composé de tumulus, d’églises et de pierres expliquant la fondation du Danemark. Cet ensemble est classé au patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 1994.

Legoland 2019"Jelling", site archéologique viking - Tumuli, églises et pierres

Langue

Le Danemark a comme langue officielle le danois, langue très compliquée à parler et à apprendre. Heureusement, la majorité de la population est bilingue en anglais et l'allemand est la deuxième langue étrangère la plus parlée.

La nourriture danoise

Même si de nos jours beaucoup d'aliments sont les mêmes que partout ailleurs (Steaks, hamburgers, pizza, tacos… et beaucoup de spécialités de divers pays du monde), j'ai eu l'occasion de goûter à des spécialités danoises :

  • Porridge “Havregrød”, composé de flocons d’avoine, d’eau bouillante, d’un peu de beurre, de miel et éventuellement de raisin ou de noix
  • A38 « A-otteogtredive » : c'est du yaourt et un mélange de muesli, raisins secs, noisettes ou d'amande
  • Smørrebrød, un sandwich ouvert très fourni, posé sur une tranche de pain de seigle
  • Flæskesteg, un hamburger de porc avec de la graisse de porc grillé
  • Frikadeller, une boulette de viande hachée
  • Leverpostej, un pâté de foie. C’était le plat favori de mes collègues et ils l’étalaient sur une tranche de pain de seigle avec du chou rouge
  • Remoulade, un condiment qui s’utilise en trempette ou en nappage sur un sandwich ouvert (une sorte de mayonnaise avec du curry et des cornichons)
  • Il y a aussi beaucoup de fruits de mer car le Danemark est bordé par la mer. L'un des plus étranges plats que j’ai eu à manger fut le hareng sucré

Photo de porridge HavregrødPhoto d'un déjeuner au Muesli et yaourtPhoto d'un hamburger de porc et de graisse de porc grilléePhoto de Frikadeller, des boulettes de viande hachéePhoto de Leverpostej, un pâté de foie

Le sport là-bas

Lorsque j’étais au Danemark, j’ai pu fêter de nombreuses victoires sportives. Ils ont notamment remporté la coupe du monde de handball cette année. On pourrait supposer que le handball pour eux serait l’équivalent du football pour nous en Belgique.

Ils ont également remporté le « Liège Bastogne Liège », par le danois, Jakob Fuglsang. La plupart des danois sont des cyclistes actifs. Il y a beaucoup plus de vélos que de voitures au Danemark. Ils ont des pistes cyclables, des feux rouges pour les cyclistes un peu partout et même à la campagne !

J’ai eu l’occasion d’accompagner mes collègues féminines à des séances de yoga et de sauna aromathérapique. Dans n’importe quel sport, ne vous étonnez pas de croiser dans les vestiaires pour femmes des personnes nues.

Les animaux

J'ai eu l'occasion d’avoir une magnifique vue depuis la maison sur les champs et la forêt, d'où je pouvais contempler différents types d'animaux sauvages. Je pouvais souvent y apercevoir des renards, chevreuils, lièvres et faisans comme en Belgique.

Vous souvenez-vous du « vilain petit canard » de Hans Christian Andersen ? L’oiseau national danois est le cygne.

Expérience

Photo d'Élisabeth et de l'équipe de l'entreprise Livensen, au DanemarkJe ne regrette pas d’être allée en Erasmus+ dans un pays nordique. Grâce à ce voyage, j’ai pu non seulement améliorer mon anglais et mon allemand, mais également apprendre à utiliser de nouveaux logiciels informatiques (Indesign).

J’aimerais remercier le programme Erasmus+ et la Haute École Robert Schuman qui m’ont aidée à concrétiser cette aventure.

Si j’avais un conseil à donner : n’hésitez pas à voyager, à découvrir de nouvelles cultures et à parler une langue étrangère. Cela vous épanouira autant que cela a été le cas pour moi !

Élisabeth Raymackers, Étudiante en Bac 3 Assistante de Direction à la HERS

logo enseignement

Tous droits réservés © Haute École Robert Schuman

logo pall

Recherche