Rencontres éducatives 2019 : mieux vaut prévenir...

Les 17, 18 et 19 décembre derniers, la Province de Luxembourg et la Haute École Robert Schuman ont proposé une formation qui avait pour thème La santé dans tous les états. Une formation qui s’inscrit dans le cadre des Rencontres éducatives organisées chaque année sur le campus de Virton.

L’objectif de ces rencontres est de permettre aux futurs éducateurs de faire un lien entre les notions théoriques vues au cours et l’aspect pratique qu’ils découvriront lors de leurs stages actifs.

La théorie et la pratique

La journée du lundi était dédiée à un cycle de trois conférences, ayant toutes pour thème la santé.

Sophie Mahin a entamé la journée avec un état de la santé en Province de Luxembourg, réalisé sur base du carnet de bord de l’Observatoire de la santé de la Province de Luxembourg. Un moment clef qui a permis de comprendre les enjeux en matière d’éducation à la santé au sein de notre Province.

Coordinatrice du réseau Assuétude, Nieves Raucy a ensuite présenté le plan Fêtes mis en place dans notre province. Ce plan vise à sensibiliser nos futurs éducateurs aux risques de l’alcool et à leur présenter les mesures mises en place pour prévenir ces risques.

En fin de matinée, ce fut au tour de Roland Vandermeulen, National HEALTH Manager chez MENSURA, de venir présenter un dispositif qui a pour ambition d’améliorer le bien-être au travail. Un dispositif très attendu puisque nous passons le plus clair de notre temps sur notre lieu de travail.

Après avoir intégré ces notions théoriques, place à la pratique. Durant les journées de mardi et de mercredi, les étudiants ont pris part à des ateliers thématiques sur la sexualité, le tabac et l’alcool, la pleine conscience, le sommeil ou encore l’aromathérapie. Et pour clôturer en beauté, ils ont assisté à une pièce de théâtre, La vie est une maladie mortelle.

Mieux vaut prévenir…

À première vue, le choix du thème de la santé peut surprendre. Pourquoi proposer une telle thématique à des éducateurs spécialisés plutôt qu’à des étudiants des sections paramédicales ? La réponse est simple. Les étudiants d’aujourd’hui sont destinés à devenir des acteurs de changement. Ces futurs éducateurs seront en première ligne pour sensibiliser nos jeunes et moins jeunes aux bonnes pratiques en matière de santé. Ils seront aussi des médiateurs tout indiqués quand il s’agira d’éloigner les jeunes des pratiques à risques.

Concilier santé et prévention : un projet qui fédère les acteurs

Les étudiants éducateurs spécialisés n’ont pas été les seuls à profiter de ces Rencontres éducatives. Les étudiants en Soins infirmiers se sont aussi déplacés sur le campus de Virton et ont assisté à la pièce de théâtre, La vie est une maladie mortelle. Avec les étudiants en éducateurs spécialisés, ils ont assisté à un « un défilé d’estropiés du corps et de la vie dans un hôpital imaginaire. » Avec beaucoup d’humour et de dérision, cette création collective a mis en épingle ce qui pourrait bien devenir la devise des hôpitaux en Belgique : « patient pour l’horaire, client pour l’honoraire ».

Cette venue des étudiants en section Bachelier Infirmier responsable de soins généraux est tout sauf anodine. Elle démontre l’importance de la collaboration des différents acteurs dans l’éducation à la santé. Preuve que la santé n’est pas juste l’affaire des corps médical et paramédical, mais bien l’affaire de tous.

 

Siège administratif

Rue Fontaine aux Mûres, 13b
B-6800 Libramont

Newsletter HERS

Découvre les news, les activités et les bons tuyaux de la HERS.

logo enseignement

Tous droits réservés © Haute École Robert Schuman

logo pall

Recherche